Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mercredi 19 août 2015

3 lettres qui peuvent changer une vie, AVC


Bonjour à tous, aujourd'hui je vous retrouve pour vous parler d'un sujet pas très drôle mais évident pour moi, évident parce qu'il fallait que je l'aborde avec vous. Il s'agit des AVC. 

Alors certains ne vont pas comprendre peut-être c'est vrai que avant, le terme AVC ne m'évoquait rien, je n'avais jamais entendu parlé, jamais eut de personnes de mon entourage ayant eut ces trois lettres. 


Les AVC, c'est quoi ?


Hé bien c'est la contraction de Accident Vasculaire Cérébrale, 3 lettres qui font froid dans le dos, 3 lettres qui peuvent tout changer, 3 lettres ou tout peut s'arrêter.



explication avc
*Source futura-science.com © idé


Il existe donc deux types d'AVC, ischémiques et hémorragiques, qui causent un tas de conséquences...

J'ai vécu l'AVC hémorragique dans mon entourage proche, mon Papa 62 ans très en forme, ne faisant pas son âge, encore en activité, artisan peintre ne laissait pas présager l'arrivée de ces trois lettres...

Présentant quelques fourmillements aux doigts, une tension aux épaules le mois précédent, personne ne se doutait de ce qui allait se passer, son médecin à compris que trop tard après 3 semaines d’examens ici et là... pourtant mon papa insistait, et un matin il est arrivé, l'AVC.

Pas d'efforts ce matin là, tranquille devant sa télé, mon papa s'est retrouvé coincé dans son canapé, emprisonné dans son corps, ne pouvant ni appeler ma mère à l'étage, ni prendre le téléphone, tout s'est passé très vite, il vomissait, et ne pouvait plus bouger. Étant très très matinale, ma mère est heureusement arrivée à temps.

Tout s'accélère, SAMU, urgences, héliportage à un hôpital plus spécialisé... et évidemment moi pour une fois je m'était évadée à plus de 900 km de là, alors que je suis très casanière, je part rarement très loin, je venait d'arriver.

Il faisait froid, nous venions de passer les fêtes de bonne année, le retour fût long, difficile, les routes étaient gelées, et ma maman, entourée, mais je n'était pas là à ce moment, je m'en suis voulu, je m'en veux toujours, comment aurait-je pu imaginer. Elle m'attendais, je suis le seul enfant de mes parents, elle a besoin de mon épaule.

5h d'opération, 5h de stress ou je n'étais pas là, ma mère comme ce médecin neurochirurgien ont sauvé la vie de mon père ce jour là pourtant jugée finie au premier hôpital, ma mère insistant au premier hôpital comme une furie, ils ont accéder à sa requête en recontrôlant l’évolution de hémorragie et heureusement... elle n'aurait rien dit... :'(
J'ai mal à y repenser, voilà plus de 4 ans que cela s'est produit, en 1 fraction de seconde, la vie bascule, la vie peut-s'arrêter, aujourd'hui je vous liste les signes précurseurs des AVC afin vous croisiez cette liste si ce n'est déjà fait et que vous reteniez quelques notions qui pourrons sauver votre vie, celle d'un proche, et que j'aurai aimer connaître aussi auparavant.

SYMPTOMES DES AVC


Un engourdissement, une faiblesse, un paralysie brutale  
D'un membre, du visage ou d’une moitié du corps, faiblesse d’une moitié du corps

Des difficultés à parler

Un trouble de la vision

Des troubles de l’équilibre, de la coordination ou de la marche

Mal de tête sévère et soudain n’ayant aucune cause connue


Tout ces signes doivent alerter, même s’ils sont brefs et qu'ils régressent en quelques minutes. Il faut agir le plus rapidement possible avant que les lésions ne soient irréversibles.

accident vasculaire cérébrale

Pour plus d'information voici ici sur ce site : 
http://www.accidentvasculairecerebral.fr/quest-ce-quun-avc/



Après des mois de rééducation, mon papa reste légèrement hémiplégique, il a énormément récupéré mais à du quitter son métier. Il n'a rien perdu de sa personne, il à même plus de mémoire que moi (comme toujours), il n'a pas perdu de facultés intellectuelles, et parle distinctement, malheureusement tout les AVC ne laissent pas les mêmes traces, si certains connaissent, vous savez...

Dans ces moments là, il faut soutenir la personne victime et ne jamais la laisser tomber, ne rien laisser paraître, l'AVC fait des dégâts physiques à vie parfois mais aussi peuvent chambouler la vision de la vie en négatif, comme parfois en positifs pour les victimes et leur entourage, positivité, positivité, positivité.

Malheureusement avec ces trois lettres, la vie peu s'arrêter, profitez de chaque instant avec vos proches c'est tout ce que je peux vous dire ayant eut tellement mal, tellement peur, cela m'a fait comprendre une chose, dont je n'avais pas conscience avant de mon jeune âge sortant de la majorité, euphorique de la vie, c'est que même sans y penser, la vie de n'importe qui peut s’éteindre à n'importe quel moment.

Amanda

 

11 commentaires:

  1. C'est un truc qui me terrifie. La vie peut basculer si vite. Heureusement que ton papa s'en est pas trop mal sorti.
    Et en ce moment, je bosse à la MDPH et je peux te dire que je vois passer bcp de dossier pour ça... Et parfois, les conjoints ne supportent pas ce changement, et laissent tomber le "malade". C'est horrible et tellement triste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon dieu c'est tellement triste :( il faut être là pour eux le mental est une partie de la récupération aussi, la volonté.

      Supprimer
  2. Cet article me fait froid dans le dos !!! Mon papa, un soir, son rituel brossage de dent, passage au toilette avant d'aller se coucher et maman souvent au lit avant lui l'attendait paisiblement mais le trouvant bien long s'est relevée et elle voit mon papa debout devant les toilettes qui balbutie quelques mots en se tenant la tête: "Je ne sais pas ce qu'il m'est arrivé" et maman affolée de le voir ainsi, creuse. Il lui explique que devant les toilettes il a subitement eu très mal à la tête, la gorge paralysé, aucun son ne sortait..... et là il reprenait ses esprits et n'était toujours pas aller au toilette. Maman a tout de suite appelé le samu qui est venu chercher Papa et l'ont transporté à l'hopital... examens... Le verdict a parlé d'un micro AVC. Depuis cela fait deux ans, plus aucun signe mais la peur au ventre... Oui ça n'arrive pas qu'aux autres et les conséquences peuvent être dramatiques en quelques minutes mais comment prévenir.... Chaque cas est différent et les personnes différentes. Certaines ne vont même pas dire qu'elles ont tel ou tel symptome. Un article qui me touche.... Merci AMANDA même si on ne souhaite à personne de connaitre ces trois lettres, elles existent et ne sont pas en prendre à la légère ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement oui certains ne voient pas les signes d'autres en ont pas... après un épisode AVC dans son entourage on y repense souvent c'est comme toujours coincé dans mon esprit :/ Merci pour ton témoignage, tu as du avoir bien peur aussi, je te comprend. De gros bisoux à toi Goubiix

      Supprimer
  3. Et oui c est terrible et si soudain. Malheureusement avec le traitement que je prends je risque un avc chaque jour :( merci pour les explications très claires.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour l'article, pas facile, c'est vrai qu'il faut profiter de son vivant

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce super article ! Tu fais tellement bien d'utiliser la visibilité du blog pour relayer ton témoignage et ces infos essentielles ! Je trouve qu'on est pas assez formés à la prévention et que ça devrait être appris à l'école !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article !
    Une piqure de rappel ne fait pas de mal

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir, merci pour ce témoignage émouvant. Je ne connaissais pas tous les symptômes. Et c'est vrai que de réagir rapidement peut faire toute la différence. Heureusement que votre mère a insisté à l'hôpital. Et encore merci pour toutes ces infos.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou, merci pour ton témoignage Amanda. Tu ne pouvais pas prévoir malheureusement... Cet article permettra peut-être de sauver des vies ;)

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Amanda
    C'est bien d'avoir fait cet article.Les gens ne connaissent pas forcément les signes.
    Mon père a fait un avc il y a environ 6 ans.Il a reparlé,n'a pas eu de "grosses" séquelles mais il n'était plus le même.

    tu n'aurais pas pu deviner à l'époque et tu ne dois pas t'en vouloir!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire ? C'est ici !