Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 4 décembre 2015

Ne jamais dire jamais...


Coucou ! Avant de devenir maman de mes deux enfants, je ne connaissais pas l'environnement des frères et sœurs.

Je suis moi même fille unique, dans ma tête voilà 10 ans, j'aurai été maman d'un seul enfant au cours de ma vie, surement pas plus, je trouvait qu'enfant unique n'était pas dramatique tout au contraire j'avais aimé, un second enfant, non jamais...




Je ne pense pas qu'il y ai une façon mieux qu'une autre, mes parents ont fait le choix de tout donner à un seul enfant pour diverses raisons et je les remercies pour ce qu'ils m'ont et continuent de m'apporter, j'ai eu une enfance pleine d'amours, pleine de tendresses, pleines de cadeaux..., oui j’étaie le centre de l’intérêt forcément dont je garde que du bon.


Et puis la sonnette sonne, l'appel de l'horloge biologique à mon tour, l'envie irrépressible de fonder une famille avec mon homme, d'être plus que deux à la maison, d'être complété au quotidien par une petite personne qui reflète chacun de nous deux, qui sera notre centre d'intérêt et pour qui on donnera le meilleur.


Ce merveilleux bébé voit le jour, il est magnifique, je découvre ce petit être plein de vie, sorti par la magie de la vie, même si cela peut paraître drôle à dire, c'est tellement banal d'avoir un enfant, mais tellement épatant de voir qu'un petit être pousse en nous et en sort !

C'est une tornade d’émotion, de bonheur, la vie change, la vision de la vie change, tout est d'une autre couleur, mais rien n'est plus fade.



Ainsi 1 an et demi plus tard, "jamais" ne voulais plus rien dire, mon Pilou aurait une frère ou une sœur c'était une évidence, nous allions devenir 4 par souhait et par envie de donner et recevoir encore plus d'amour au quotidien.


Une nouvelle tornade s'empare de nous à chaque naissance et nous emporte, la vie est ainsi faite, on donnerai tout pour nos enfants, on dit qu'il ne faut pas vivre trop pour eux, mais vivre aussi pour soi, moi je crois qu'on doit oui se protéger une parcelle certe mais une fois qu'on est parent, les enfants sont notre vie malgré tout, ils sont le centre de notre vie.

J'aime ce sentiment, j'aime ce quotidien, je sais maintenant qu'il ne faut jamais dire jamais, que ce qu'on m'a conté, la merveille d'être parent, de rencontrer son petit bout, n'est pas une utopie ou un phrase que l'ont dit en l'air, ce bonheur existe et est même plus fort que les mots ne peuvent le décrire.


"Je suis maman de deux enfants, je suis une DeuxfoisMaman et j'adore ça ♥"


 Amanda

Et-vous, avant d'être maman, vous vous voyiez avoir combien d'enfant(s) ? 


2 commentaires:

  1. Le fameux il faut jamais dire jamais...
    Ici, avant, je souhaitais 3, chéri avait toujours dit 2...
    Il nous a fallu près de 5 ans pour avoir notre fille. Perso, après maintes réflexions, je me serais bien arrêtée là. J'étais plus que comblée.
    Et puis la vie en a décidé autrement et Deuz s'est invitée. Finalement pour ntore plus grand bonheur. Suite auquel on a dit plus jamais.
    Et là-dessus, un Troiz s'est invité. Et on dit plus jamais (pour de bon cette fois).

    Maisje rajoute faut jamais dire jamais, mais quand même!! :)

    RépondreSupprimer
  2. coucou

    moi c'était au moins deux, j'en ai deux

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire ? C'est ici !