Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 10 juin 2016

Le petit dernier...


A toi mon fils, aujourd'hui je vais écrire, parce que en grandissant tu emmènera avec toi 
tout les souvenirs qu'il me reste de la maternité.


deux fois maman
Je t'ai vu souffler la bougie de ta troisième année il y a tous juste un mois, et je me demande déjà ce qu'il me restera quand vous ne serez plus là... 

Les souvenirs s'effacent avec le temps qui passe, on oublie
les petits coups de pieds ressentis et la peur que l'on ressent quand on entend qu'on risque de ne pas connaître son bébé... 

Oui mon fils, avec le temps j'ai fait le deuil de cette grossesse passée bien trop vite mais bien trop dur à mon goût. Bien sûr tu le sais, bien souvent je t'en ai parlé même si tu ne saisi pas encore tout le sens à cela, il me fallait être honnête avec toi. 

Tu es arrivé sans crier gare, installé au moment le plus heureux de ma vie, je te remercie d’être là aujourd'hui, toi que je n'ai cru jamais pouvoir serrer contre moi... 



A toi mon fils, que je prend le temps de t'observer chaque jours quand tu dors.
Je ne veux pas te laisser grandir trop vite. 
Non ! Je ne le souhaite pas. 
Je sais qu’après toi, plus personne ne grandira en moi. 

Plus personne ne respireras ni ne croisera mon regard la première fois...
Mon fils, mon petit gars, je ne te vois pas vraiment comme un grand même si du haut de 
tes trois ans tu nous montres que tu es plein d'indépendance et d'autonomie. 

Et oui mon prince, j'ai fait ce choix de ne plus être maman après toi. 


J'ai fait ce choix de te laisser cette place de petit dernier mais n'en profite pas.
 On dit souvent que le petit dernier est le "chouchou" de maman, je crois désormais que je comprend pourquoi. Quand on ferme pour de bon notre corps de maman, je sais qu'on se raccroche au dernier parce que c'est lui qui nous rappelle ce que nous avons vécu une dernière fois. 

Pourtant je vous aime tout autant avec Nounou mais simplement différemment.
 Elle, c'est celle qui m'a fait découvrir ce qu’étais une maman et toi celui
qui emmènera avec lui le plus beau de tout cela.

Oui, c'est fini il n'aura plus de bébé pour moi.
 Du haut de mes 30 ans à peine, je ne souhaite plus remettre cela, bien sûr on me dira que je peut encore changer d'avis mais sincèrement c'est bien calé et cela ne risque plus d'arriver

Je resterais pour la vie une "Deux Fois Maman"

Je fait le choix de n'avoir que deux beaux enfants, c'est pensé et vu mon fils. 
Si tu n'aurais pas chambouler subitement ma vie il y a trois ans Nounou serait peut être même seule ? Mais ça tu le sais déjà.

Tu es le cadeau que la vie m’a faite, un cadeau précieux et bénis des Dieux, mais moi je ne souhaite plus à mon tour offrir la vie. 



A toi mon fils, juste je te demande de prendre ce temps qui passe et de le garder précieusement parce que je ne serais jamais plus vraiment une maman le jours
où tu sera devenu grand. 


Sophie

2 commentaires:

  1. Coucou très très jolie texte très émouvant. Une belle preuve d'amour

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire ? C'est ici !